Vos Questions Répondues




11. Est-ce que je peux décider maintenant de passer par la nouvelle naissance, et faire la prière : « O Dieu soit miséricordieux envers moi un pécheur » et être sauvé?

 

La nouvelle naissance est une révélation de Dieu, pas le résultat d'une prière ou d'une décision quelconque. Le salut n'est pas non plus « donner notre vie au Seigneur. » Le pécheur doit certainement faire le choix de quitter le péché et de chercher Dieu, mais ce choix, qui est très nécessaire, n'est pas la nouvelle naissance.

 

12. Que dois-je faire donc?

 

Lire le Nouveau Testament, surtout l'Épître de Paul aux Romains. Chercher ce que Dieu dit de toi et de ton état devant Lui. Demander à Dieu de te faire comprendre le sérieux de ton péché et aussi demander à Dieu de voir un peu de Sa Sainteté. Si tu connais un lieu où l'Évangile est prêché clairement, tu dois assister le plus souvent possible. La Bible nous dit que « Dieu sauve le croyant par la folie de la prédication ».

 

13. Comment reconnaître un lieu où l'Évangile est prêché clairement?

 

Il est certain que plusieurs de nos jours ont tordu la Parole. Ils sont des aveugles qui conduisent des aveugles. Plusieurs encore cherchent seulement des membres pour leur « église » et ne se préoccupent guère de prêcher toute la vérité. Mais le Seigneur a donné des dons à l'Église. (toute la famille de Dieu) Ces hommes sont à l’œuvre et prêchent le salut partout dans le monde. Voici quelques marques qui caractérisent ces hommes.

 

Le (vrai) serviteur de Dieu va prêcher une expérience qu'il a lui-même vécu, il va parler d’un temps dans sa vie quand il a été sauvé. Il est certain des circonstances et du lieu où il est passé par la nouvelle naissance. Il va parler de sa repentance envers Dieu et de sa foi dans l'œuvre de la croix.

 

Le serviteur de Dieu va être reconnu par sa conduite. Sa réputation est sans faute de tous ceux qui le connaissent.

 

Le serviteur de Dieu va prêcher la ruine totale de l'homme à cause du péché, et le remède parfait en Christ à cause de la croix.

 

Le serviteur de Dieu ne va pas te demander de l'argent ou faire la quête. Il a appris du Seigneur cette parole; «Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ».

 

14. Mais je comprends ma condition de pécheur devant Dieu. Comment puis-je être pardonné de mes péchés qui sont un fardeau sur ma conscience?

 

Le Seigneur Lui-même a dit : «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos ». Le geôlier, de la ville de Philippe, avait, sans doute, un fardeau sur sa conscience quand il a posé la question, «…que faut-il que je fasse pour être sauvé? »Paul et Silas répondirent: «Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta maison»

 

15. Que veut dire: « Croire au Seigneur Jésus »?

 

Le mot « croire » veut dire se confier. Certains mots bibliques ont perdu leur valeur ou leur vrai sens au fil des années. Le mot « église », par exemple, ne veut pas dire un bâtiment, mais des gens « appelés à sortir », un groupe de personnes sorti du monde et séparé pour Dieu. De nos jours nous pouvons croire sans nous confier. On peut croire à l'existence d'une personne, et ne pas croire nécessairement à tout ce que la personne fait ou dit. Mais le mot « croire » dans la Bible veut dire se confier totalement. Le croyant donc s'est confié (a cru) dans le Seigneur Jésus-Christ et Son œuvre à la croix. Il a fait ce que la Parole de Dieu a dit, et il croit ce que la Parole dit: «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle»


16. La foi est donc la seule chose nécessaire pour le salut?

 

« À celui qui ne fait point d’œuvres, mais qui croit... » La foi en soi est non-méritoire. C’est le seul moyen par lequel le pécheur peut être accepté de Dieu. Il ne peut faire des œuvres à cause de son péché. Dieu a fait, par son Fils, un salut parfait et complet. Les exigences de Dieu vis-à-vis du péché ont été pleinement exécutées à la croix. La justice de Dieu exigeait que le péché soit puni, que l'homme: esprit, âme et corps soit submergé dans le jugement de Dieu. Jésus a accompli cela par Ses souffrances et Sa mort. Le Père fut satisfait. Il a ressuscité Son Fils le troisième jour et Lui a assigné la place la plus élevée à Sa droite. Quand le pécheur repentant croit à ce sacrifice pour lui-même, Dieu le sauve complètement et parfaitement. Le pécheur est sauvé par, et à cause du Fils seul, et non par ses mérites, prières, religion ou bonnes actions.

 

17. Si Dieu sauve parfaitement, cela veut dire que je ne peux jamais perdre le salut?

 

Exactement. Dieu fait tout parfaitement. Son salut est donc complet et éternel. Il a dit: « Je leur donne la vie éternelle, et elles (ses brebis) ne périront jamais ».

 

18. Cela ne donne-t-il pas la liberté de pécher, après le salut?

 

La vie chrétienne est motivée par l’amour et non par la crainte. Je me rappelle le peu de bonnes actions que je pratiquais avant le jour de mon salut, je les pratiquais pour mériter le salut, et surtout pour ne pas perdre mon âme. J’étais donc motivé par la crainte. Maintenant et depuis 38 ans, je pratique encore de bonnes actions, mais je suis maintenant motivé par l’amour, mon amour pour Christ, à cause de Son amour pour moi. La pratique de la vie chrétienne est une reconnaissance du salut comme un don, et non un sacrifice pour mériter le salut. En ce qui concerne le péché, est-ce que je peux déplaire à Celui qui m’a tant aimé? Est-ce que je peux déshonorer Son nom en péchant contre Lui et Ses commandements?

 

19. Et si je pèche involontairement?

 

Le croyant ne devient pas parfait, et peut tomber après avoir passé par la nouvelle naissance. La première Épître de Jean a été écrite surtout pour cette raison. Si je pèche, ma communion avec mon Père céleste est interrompue. Je dois confesser mon péché afin que la communion soit rétablie. Comme un père pardonne à son enfant qui a fait une faute quelconque, notre Père céleste nous pardonne et nous donne de nouveau la paix et la joie du cœur.

 

20. Ma religion enseigne que Dieu va juger le pécheur et sauver le juste, et que cela va se décider au jugement dernier. N'est-ce pas vrai?

 

Il est vrai que Dieu va juger le pécheur et sauver le juste, mais la question se pose: comment devenir juste? La Parole de Dieu nous dit que: « Toute notre justice est comme un vêtement souillé » (Ésaïe chapitre 64, verset 5) et aussi que « Le pécheur est justifié par la foi ». (Épître de Paul aux Romains chapitre 3, verset 26, et chapitre 5, verset 1) Ces passages et plusieurs autres nous affirment que le salut est obtenu par la foi seule et non par le résultat d'une vie juste. Pour ce qui concerne le jugement dernier, notre destinée éternelle se décide sur la terre et non après la mort. La nouvelle naissance ou le salut se passe avant la mort et nous donne la garantie que nous ne passerons pas en jugement. (Évangile selon Saint Jean chapitre 5, verset 24) Le pécheur qui n'a jamais passé par le salut durant sa vie est perdu et son âme va dans l'enfer à sa mort. (Évangile selon Saint Luc chapitre 16, verset 23)

 

Le jugement du « Grand Trône Blanc » (Apocalypse chapitre 20, versets 11 et 12) va déterminer la punition de chaque pécheur. Ils seront « jugés selon leurs œuvres » (ou selon leurs péchés). (Ecclésiaste chapitre 12, verset 16. Épître de Paul aux Galates chapitre 5, verset 19) Ils seront complètement éclairés sur la raison de leur condamnation. Le pécheur verra chaque péché de sa vie, et tombera à genoux, s’accordant avec Dieu pour sa propre condamnation. (Épître de Paul aux Philippiens chapitre 2, verset 11)

 


Haut de page