Vos Questions Répondues




61. Jude écrit à propos de la foi, (verset 3) ‘qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.’  Que veut dire cette expression?

 
Le total de l’enseignement chrétienne, (appelé la foi) fut complétée au temps des apôtres, et on doit se garer d’ajouter à cette unité complète de doctrine.  
Cela veut dire que si les apôtres auraient écrit aujourd’hui ils n’auraient pas écrit différemment. Les commandements apostoliques sont complets et sont pour toutes générations de chrétiens. Même le lecteur novice va noter  que  la saine doctrine n’est pas associée  avec les coutumes d’un peuple ou d’une génération. Notre monde moderne a changé de visage mais doit être affronté avec la même Saine Doctrine utilisée par les chrétiens de premières générations.
 
Or tout pasteur ou église qui ajoutent des commandements vont au-delà de la Parole écrite.
 

62. Quelle importance a donc l’Ancien Testament  pour nous aujourd’hui?

 
L'Ancien Testament parle du caractère et de la sainteté de Dieu, qui ne change jamais. Et nous y trouvons aussi plusieurs images du Seigneur Jésus Christ. Au temps des apôtres, la seule parole de Dieu écrite était l’ancien Testament. Paul a souligné que l’histoire de l’Exode fut écrite pour notre instruction. (1 Corinthiens chapitre 10 verset 6) Et plusieurs passages de l’Ancien Testament sont cités par le Seigneur et les Apôtres. Et les épîtres ou l’enseignement des apôtres sont entrelacés de paroles de l’Ancien Testament.
Ce qui nous donne de nombreuses raisons de pas négliger sa lecture.
 
 

63. Que veut dire 1 Corinthiens chapitre 5 verset 13? ‘ Otez le méchant du milieu de vous.’

 
L‘excommunication de l'église pour certains péchés est pratiquée dans toutes les églises de Dieu. Chaque église est un centre ou la pureté et la sainteté de Dieu est mise en démonstration. Le gouvernement du ciel est vu et agit sur la terre au milieu de l’église locale. (Matthieu chapitre 18 verset 19)
 
Le péché du croyant interrompt la communion avec son Père céleste.  La confession est nécessaire afin que la communion soit rétablie, comme un père terrestre va pardonner à son enfant, notre Père céleste nous pardonne et nous donne de nouveau la paix et la joie.
 
Comme dans le domaine de la famille, il faut parfois une discipline ou jugement de notre Père céleste. De rares et extrêmes cas de discipline peuvent finir par une excommunication (sorti) de l'église, ou même une mort prématurée. (1 Corinthiens chapitre 11 verset 30) Il n'est pas question de perdre le salut, mais un chrétien peut perdre sa communion avec Dieu et sa place dans l’église locale.
 
Genèse chapitre 19 est une leçon du jugement de Dieu sur l’enfant désobéissant. Lot, le neveu d’Abraham, a pris la décision de rentrer dans la ville de Sodome, une ville condamnée par Dieu. Le résultat fut la perte de sa famille et de sa réputation. En plus, Lot est retourné à Sodome après avoir été secouru par Abraham. (Genèse chapitre 14 verset 16) L’histoire tragique de Lot finie par le péché de l’inceste et  la race de Moab, qui  a fait le trouble d’Israël pour des siècles. D’après 2 Pierre chapitre 2  verset 7,  Lot était un enfant de Dieu, mais un enfant désobéissant. L’expression ‘sauvé comme au travers du feu’ (1 Corinthiens chapitre 3 verset 15),  nous rappelle la fin tragique de Lot, qui peut être le sort de tout chrétien qui entre de nouveau dans le péché du monde après en être sorti lors de son salut.
 
Le jugement ou la discipline de Dieu est aussi souligné dans le cas de David, (2 Samuel chapitre 12) Ces deux cas parmi d’autres sont des exemples pour nous aujourd’hui. (Romains chapitre 15 verset 4)
 
Nous n’allons pas entreprendre la question des péchés en détail ici. 1 Corinthiens chapitre 5 décrit un péché morale et Matthieu chapitre 18 un péché de non- repentance envers un frère. 1 Corinthiens chapitre 6 verset 9,  et 1 Timothée chapitre 1 verset 20  nous décrit d’autres péchés qui ne doivent pas être permis dans l’église. Les bergers ont la lourde tâche d’y voir et d ‘enlever le méchant du milieu de l’église.’
 
Il existe deux dangers : L’église de Corinthe était coupable de ne pas juger le péché. Diotrèphe (troisième épître de Jean) était coupable de juger en dehors du mandat donné par la Parole de Dieu. Ces deux dangers existent encore aujourd’hui.
 
Le but final de toute discipline est la restauration du chrétien au Seigneur et à l'église. Le chrétien en faute doit montrer repentance et doit prendre sa place dans les rangs des simples auditeurs. 2 Corinthiens chapitre 2  verset 7  nous donne l'exemple d’un chrétien qui est de nouveau reçu dans l’église.
 

64. 1 Corinthien chapitre 5  verset 11 dit ne pas manger avec un croyant qui a péché. Est-ce qu'il s'agit de manger à la table du Seigneur seulement?

 
Il s’agit de ne pas manger un repas, car manger avec un croyant démontre communion. Toute communion doit cesser,  jusqu’à confession du péché et restauration à l’église. Paul fait référence au croyant repentant dans sa deuxième lettre aux Corinthiens et exhorte l’église de le recevoir de nouveau.
 
À noter que cette action de non-communion est envers un péché d’excommunication. Nous entendons dire de certaines sectes qui se séparent de membres désapprouvés et qui ne parlent plus à leurs enfants qui ont quitté leur groupement. I Corinthien chapitre 5 souligne un chrétien dans l’église locale qui est excommunié pour un péché indiqué à la question 63. Et non un ‘péché’ décidé par le leadership de l’église. De pratiquer cette forme de discipline pour autre raison est de mal comprendre le passage. La pratique de discipline est pour que le croyant reconnaisse la gravité de son péché et soit restauré au Seigneur et à l’église. En ce qui concerne se séparer de nos enfants ou de notre famille, c’est encore mal comprendre la doctrine chrétienne. Car d’autres écris déterminent clairement le lien du mariage et la responsabilité de la famille. En plus, le milieu famille diffère de la communion chrétienne de l’église locale. Ces exagérations pratiquées dans ces devers sectes ne viennent pas de la Saine Doctrine enseignée dans le Nouveau Testament, et fait honte au témoignage chrétien.
 

65. La séparation du monde est souvent prêchée chez nous. De quelle manière cela doit-il se faire? Ne faut-il pas être dans le monde afin de parler de l’évangile?

 
Le mot église veut dire; ‘appelée du milieu du monde’  ou ‘assemblée à part du monde’ un groupe de personnes qui sont séparés ou mis à part. Les chrétiens ne sont pas impliqués dans les péchés ou même dans certaines activités (vu normale) de la société. Ils sont dans le monde comme une lumière pour Christ. Si le croyant a compris cette vérité, cela va être évident dans sa vie, sa manière de vivre et même parfois son habillement (surtout les femmes) va être différent. L’église dans une localité est l’évidence que le Seigneur a séparé pour Lui-même un peuple pour porter Son Saint caractère devant un monde corrompu. C’est-à-dire que la pratique de l'enseignement des Apôtres est vu dans la vie quotidienne et non seulement quand les membres de l’église sont réunis.
 
Par conte le chrétien ne devient pas un antisocial. Le témoignage de l’église se fait aussi connaître quand les chrétiens sont amicaux et sociaux. (Actes chapitre 2 verset 47) L’exemple du Seigneur nous enseigne sur ce point. Il a accepté l’invitation dans certain foyer et aussi l’invitation aux noces à Cana. (Jean chapitre 2) Mais nous ne croyons pas que le Seigneur fréquentait des soirées de divertissements ou des lieux de boisson.
 

66. Comment trouver une église biblique aujourd’hui? Dans notre grande ville plusieurs groupes existent.

 
Chaque vraie église commence dans le cœur de Dieu. Il déplacera des hommes et des circonstances pour accomplir Sa volonté. Il poussera aussi des croyants à prier pour une région spécifique où l'assemblée sera établie. 
 
Le livre des Actes témoigne ce fait. Les épites nous parlent du sujet de l’église. Surtout les 16 chapitres de la première épître aux Corinthiens. Le Seigneur introduit le sujet dans Matthieu chapitre 16 et l’église dans son aspect local est introduite au chapitre 18.
 
Si tu trouves des gens qui pratiquent la vie chrétienne pour gagner le ciel tu as mal trouvé. Si tu trouves des gens qui pratiquent la vie chrétienne pour compléter le salut tu as encore mal trouvé. La pratique est toujours en reconnaissance et en amour pour le Sauveur et jamais pour atteindre le salut.
 
Contrairement aux groupes des hommes, seulement des croyants sont reçus dans l'Assemblée. Tous sont certainement bienvenus pour écouter et voir l'ordre des réunions. Mais seulement les croyants qui sont soumis au Seigneur et à l’enseignement des Apôtres seront reçus.
 
Le chrétien qui veut faire la volonté de Dieu va être conduit à l'église qui annonce  l’évangile clairement et qui fait une distinction entre l’évangile et l’enseignement aux chrétiens. Deux pratiques principales qui marquent toute vraie église sont le baptême et le repas du Seigneur, que nous avons décrit dans les pages précédentes. Le Saint-Esprit va certainement diriger vers ceux qui mettent l’emphase sur ces quatre commandements. Ce n’est pas une magnifique bâtisse ni une grande congrégation avec une belle chorale qui attirent le chrétien, mais le sérieux démontré dans ces pratiques.
 
On ne veut pas se faire « embarquer » par un groupe qui démontre un amour superficiel. Dans l’église scripturaire, en vu de protéger l'Assemblée, les dirigeants feront acte de sagesse avant d’accepter un chrétien dans l'Assemblée. Une chaleureuse bienvenue attend tous ceux qui assistent aux réunions, mais assister aux réunions de l’église ne constitue pas l’appartenance à l’église. Première épître aux Corinthiens chapitre 5 souligne un dedans et un dehors. Nous avons indiqué d’autres critères de l’église dans les questions précédentes que nous n’allons pas répéter ici.
 

 67. Les écoles bibliques sont-elles de Dieu? Ou sont-elles une copie des séminaires protestants et catholiques?

 
Nous ne doutons pas de l’enseignement donné dans plusieurs de ces institutions, mais nous croyons que l’école biblique est l’église locale. Et que les frères doués doivent enseigner dans des réunions organisées par l’église où tous les chrétiens vont en bénéficier. Dans le temps des apôtres, il n'y avait pas d'écoles bibliques. Les anciens encourageaient les réunions dans l'Assemblée locale et les dons donnés à l’église étaient encouragés. (Éphésiens chapitre 4) Les jeunes frères avaient aussi la pleine liberté de participer et des dons de prédicateur se manifestaient et se développaient. Les anciens enseignaient, surveillaient et conseillaient mais ne dominaient pas et ne dictaient pas ces jeunes frères. Cela se fait encore aujourd'hui. Et si vous avez trouvé un tel groupe, vous avez trouvé une église de Dieu.
 
Nous ajoutons ici que l’école biblique est aussi utilisée par des chrétiens qui ne sont pas  appelé pour un ministère à plein temps. L’école biblique devient un séminaire comme on voit dans les religions traditionnelles. Le désir de servir Dieu est certainement bien. Mais le Saint-Esprit veut peut-être utiliser le frère dans l’église local, et non dans le contexte d’Éphésien chapitre 4.
 
Le prédicateur qui est appelé de Dieu, détient sa recommandation des anciens de l’église locale et non d’une institution des hommes.
 

68. Est-ce que les nombreux pasteurs qui sont sortis des écoles bibliques font le travail de Dieu?

 
Nous avons entrepris ce sujet dans les questions 41-44. Nous avons souligné qui les dons d’Éphésien chapitre 4 sont des hommes donnés par notre Seigneur à toutes les églises. Le concept ‘un pasteur pour une église’ n’est pas scripturaire et est la conception des hommes.
 
Mais nous voulons aucunement mépriser le sérieux du frère qui veut servir le Seigneur et qui a été enseigné que l’école biblique est nécessaire pour ce faire.
 
Le mot pasteur veut dire ‘paître’ ou nourrir. C’est-à-dire, exhorter et enseigner les chrétiens. Tout pasteur qui a un amour véridique pour les croyants et qui parle avec capacité est utilisé par Dieu pour l’avancement de Son royaume. Leur sérieux et leur enseignement sont certainement appréciés par plusieurs.
 
Mais nous connaissons de tels hommes parmi les dirigeants ou les évêques des églises que nous fréquentons. (Actes chapitre 20 verset 28) Ils ont la capacité de prêcher, de diriger, mais ils vont aussi encouragé d’autres frères à participer dans les réunions, reconnaissant que le Saint-Esprit dirige dans les prières, exhortations et cantiques.
 

69. Le pasteur salarié n'est donc pas enseigné dans le Nouveau Testament?

 
Les Apôtres et des hommes comme Timothée et Tite travaillaient parmi une pluralité d'église, leur ministère était d’enseigner, de conseiller, et d’exhorter les chrétiens. Mais ils n'ont jamais propagé la pensée d'un pasteur ou ministre salarié pour chaque église. Première épître de Timothée chapitre 3 verset 1 et d'autres passages nous parlent des anciens, ou des évêques dans chaque église, et non d’un pasteur.
 
Première épître de Timothée chapitre 5 verset 17 ne réfère-t-il pas au salaire du pasteur ?
 
Les anciens qui avaient à cœur l’œuvre de Dieu dans le temps de Timothée étaient certainement appréciés par les croyants. Ils étaient honorés comme des hommes de Dieu. Le « double honneur » du verset 17 suggère ce fait. Mais si le passage suggère un pasteur engagé, il y avait un nombre de ces hommes, car il y a question des anciens et non un ancien. Si on veut être scripturaire, selon ce passage, il faut engager des pasteurs et non un pasteur.
 
Deuxièmement, on remarque que le mot ancien est utilisé et non le mot pasteur. Quoi qu’il soit vrai que l’ancien doit paître, les anciens sont associés avec l’église locale, et les pasteurs sont associés avec les églises ou le corps de Christ. (Éphésien chapitre 4)
 
Troisièmement, nous avons des doutes que Paul se réfère à de l’argent dans ce passage. Surtout si on considère ses paroles dans Acte chapitre 20 verset 35. Le mot salaire (1 Timothée chapitre 5 verset 18) ne donne pas toute la signification, le mot grec qui apparaît 28 fois dans le Nouveau Testament veut dire récompense. Le même mot se trouve dans 1 Corinthien chapitre 3 où Paul parle de récompense du chrétien et du tribunal de Christ. Aussi, les références données par Paul à Timothée; (Deutéronome chapitre 25 verset 4 et Luc chapitre 10 verset 7) ne suggèrent pas de l’argent et surtout pas un salaire fixe donné à un pasteur.
 

70. Je fais partie d’une église avec un pasteur qui nous a enseigné le salut par grâce. Il continu à nous enseigner. Cela n’est-il pas la volonté du Seigneur?

 
Un évangéliste peut faire l’œuvre d'un pasteur dans une jeune église, mais lorsque les frères deviennent mûrs ou adultes et qu’ils peuvent s’exhorter par l’étude de la Parole, l’évangéliste doit se retirer. Il ne devient pas le pasteur de l’église. L'apôtre Paul a enseigné la Saine doctrine, tout le conseil de Dieu, (Acte chapitre 20 verset 27) dans diverses villes. Après quoi il est parti. Les capacités parmi les frères locaux se sont développées et les églises que Paul a établi sont devenues complètement indépendantes de tout pasteur, évangéliste ou docteur de la Parole.
 
Mais ce développement des frères locaux peut prendre un temps. D’autres serviteurs de Dieu, ou prédicateurs peuvent et doivent aider une tel groupe de chrétiens.
 
On doit souligner, que les évangélistes, ainsi que les pasteurs et docteurs, sont donnés à toutes les églises. Aucune église ne doit garder un de ces hommes pour eux seul. L’évangéliste a compris que son ministère l’appelle à des régions où il n'y a pas de chrétiens ni d’églises, mais il va aussi  passer  un  temps  avec  une  jeune église. Son but est toujours l’indépendance éventuelle de l’église. Il va aider et encourager les frères à cette fin, et une église avec plusieurs frères va vite développée des capacités pour prêcher, et fonctionner publiquement.
 
En résumé, le prédicateur qui est un vrai serviteur de Dieu va enseigner les frères à fonctionner SANS lui et ne va pas les enseigner de compter SUR lui.
 
En  Irlande du Nord (13,000 km carré, c'est à dire  la superficie de  Montréal et Laval),  il y  a 150 églises qui fonctionnent sans pasteur ni ministre engagés. Au Venezuela,  il y  a aujourd'hui plus de 160 églises, et encore, pas de pasteur ni ministre. De même qu'au Canada et aux États-Unis. Les dons d’Éphésien chapitre 4 sont toujours les bienvenus dans ces églises, mais le fonctionnement de l’église se fait normalement en leur absence.


Haut de page