Quoi de neuf...La Bible L'article pour le mois de août 2019 (Au fond du coeur humain) est là ainsi que l'article en format PDF dans notre archive.<


Article Courant


Au fond du coeur humain



25 armes à feu et environ 10 000 balles ont été découverts chez un homme de 18 ans. Les policiers ont découvert 15 fusils d’assaut, 10 pistolets semi-automatiques, et des tenues de camouflage. Des massacres au fusil d’assaut aux États-Unis ont fait 22 morts à El Paso, ou un homme a ouvert le feu avec son fusil d'assaut AK-47 dans un Wal-Mart. Et non longtemps après, 9 personnes ont été tué à Dayton, dans l’Ohio.



Ces tragédies nous fait voir la cruauté du cœur humain, et nous fait penser à la parole Biblique; «Leurs pieds sont rapides pour verser le sang, la destruction et la misère sont dans leur vois et ils n’ont point connu la voie de la paix…» (Épître de Paul aux Romains chapitre. 3, verset. 14-17) Certainement ces incidents nous dévoile le péché dans sa forme la plus terrible, et comme nous avons écrit dans le B. Évangélique, de tels tragédie vont ce multipliée car nous somme arriver dans les temps de la fin, décrit dans la Bible par les prophètes et les apôtres.



Mais notre attention envers ces malheurs souligne une autre vérité, c’est que Dieu nous a donné une sensibilité aux souffrances de nos semblables. Le péché se trouve au fond de l’être humain, mais plus profond que le péché se trouvent la sensibilité aux souffrances, voilà une preuve que nous somme faite à l’image de Dieu.



Une autre preuve de ce fait est le travail de notre conscience. Lorsque nous faisons le mal, il y a des pensées qui nous viennent, et que nous voudrions éloigner. C’est la voix de notre conscience. Mais la conscience devient parfois endormie par divers problèmes et circonstances adverses de la vie. Comme fut sans doute le cas dans la vie de ces hommes qui ont commis ces meurtres.



Si votre conscience vous trouble aujourd’hui, et vous parle du mal que vous avez fait dans le passé. Si votre conscience vous accuse du bien que vous auriez dû faire. Des responsabilités que vous avez fuies, envers votre famille et envers Dieu, et si vous voulez corriger et faire mieux à l’avenir, si vous voulez rectifier les erreurs du passé. Alors vous voulez agir!!



Mais cela est grand trou immense, et chaque être humain ce trouve sans force devant ce vaste problème. Il nous faut donc un Sauveur. Quand ce Sauveur est reçu par le pécheur (Évangile selon Jean chapitre 1, verset 12) alors vient la paix avec Dieu en ce qui concerne les péchés du passé. En plus, l’acceptation du Seigneur donne l’assurance pour le futur, car Jean écrit : Je vous ai écrit ces choses afin que sachiez que vous avez la vie éternelle… (Première épître de Jean chapitre 5, verset 13.)



Recevoir le Sauveur ne se fait qu’une fois dans la vie, et se fait par la foi. Cette expérience est aussi appelé la nouvelle naissance, ou le salut. On connaît l’histoire de la mort et résurrection de Jésus Christ, mais un grand nombre qui croit à l’histoire, ne possède pas le salut. Ils ne possèdent pas Sa paix et Sa joie. Ils n’ont jamais passé par la nouvelle naissance.



Pour tous ceux qui sont mort dans les terribles tragédies que nous avons souligné, il est malheureusement trop tard, mais vous être encore de ce monde. Or, Il faut se repentir et naitre de nouveau.



En résumé: Notre sensibilité aux souffrances de nos semblables est la preuve que nous somme la création de Dieu, non la preuve que nous somme des enfants de Dieu. Et si Dieu nous a créés à son image, il nous a donné une âme éternelle, et après cette vie nous serons, soit avec Jésus, soit dans la prison de flamme. (Évangile selon Luc, chapitre 16, versets 19-30)




Haut de page